Les Magritte du Cinéma édition 2018

Archive

Les Magritte du Cinéma édition 2018

Diffusion(s): Ma. 20/2 à 20h


«Avec Thelma», «Kapitalistis», «Paul est là», «Sur Elise»… Et le film primé: “Le lion et le singe”!

Une séance de courts métrages belges déjantés, découvertes de styles d’écriture, de performance d’acteur et magnifiques sujets, nominés et primés lors de la cérémonie des «Magritte du Cinéma» 2018.

Une soirée habillée… Ambiance «gala»! Profitez-en pour mettre vos plus beaux habits et/ou sortir l’accessoire original et vous amuser à jouer la star d’un soir!

“Avec Thelma” de Ann Sirot et Raphaël Balboni

Fiction/comédie, 2017, Belgique, 13’30”

Avec Jean Le Peltier, Vincent Lecuyer, Thelma Balboni, Gilles Remiche

Un volcan islandais a bloqué l’espace aérien. Les parents de Thelma sont coincés à l’étranger. En attendant que les avions traversent le ciel à nouveau, Jean, Vincent et Thelma vivent sous le même toit.

«Kapitalistis» de Pablo Munoz Gomez

Fiction/comédie, 14 min
Avec Georges Siatidis, Wim Willaert, Jean-Benoît Ugeux
Le Père Noël est un capitaliste. Il apporte des jouets aux enfants riches et des pulls aux pauvres.

«Paul est là» de Valentina Maurel

 Fiction/drame, Belgique, 24 min, sélectionné au Festival de Cannes 2017 dans le cadre de la Cinéfondation
Avec Sarah Lefevre, Bart Cambier
Paul est là. Comme un retour en arrière, comme un fantôme qui sonne à la porte. Jeanne doit l’héberger, le laisser s’installer quelques jours. Il est là, mais ni Jeanne ni lui ne savent très bien pourquoi.

«Sur Elise» de Stefano Ridolfi

Fiction/Animation/Expérimental, 2016, Belgique, 7′

Avec Kirsten De Vos, Julie Frère

Hier, Elise m’a quitté. Après 7 ans, 3 mois et 12 jours. Et moi, je me demande encore pourquoi.

“Le lion et le singe” de Benoît Feroumont – EN SA PRéSENCE!

Animation, 2017, Belgique, 7′

Dans la savane, il y a très très longtemps, un lion blessé sauve ce qu’il prend pour un petit singe. En retour, le gamin le soigne. Une amitié est née et s’épanouit en parfaite harmonie. Mais l’équilibre est gâché quand le singe découvre le feu, qui, incontrôlable, ravage la plaine et manque de peu de les dévorer.