Wardi

Jeune Public

Wardi

De Mats Grorud | Norvège/France/Suède | 2019 | 1h14

Diffusion(s): Me. 23/10 à 14h30, Sa. 26/10 à 14h30, Me. 30/10 à 14h30, Sa. 2/11 à 14h30



Acteur(s) : De Avec (les voix de) Pauline Ziade, Aïssa Maïga, Saïd Amadis,...

Âge conseillé : à partir de 9-10 ans

Beyrouth, Liban, aujourd’hui. Wardi, une jeune Palestinienne de onze ans, vit avec toute sa famille dans le camp de réfugiés où elle est née. Sidi, son arrière-grand-père adoré, fut l’un des premiers à s’y installer après avoir été chassé de son village en 1948. Le jour où Sidi lui confie la clé de son ancienne maison en Galilée, Wardi craint qu’il ait perdu l’espoir d’y retourner un jour. Mais comment chaque membre de la famille peut-il aider à sa façon la petite fille à renouer avec cet espoir ?

Habile dans son utilisation des techniques d’animation traditionnelles, Wardi narre un récit fort et tendre, au prisme du regard d’une jeune héroïne en quête de son passé. Pour réaliser son premier long-métrage d’animation, le cinéaste norvégien Mats Grorud s’est inspiré de sa propre histoire.

Le film est donc intéressant dans son propos et dans son utilisation de différentes techniques d’animation : les décors artisanaux et le design des personnages restituent à merveille l’ambiance des films en prise de vue réelle du Moyen-Orient. Les animations en volume et en 2D manifestent, chacune, une réalité temporelle (présent en stop-motion, passé en dessin traditionnel). Un mariage très audacieux, à l’heure où la 3D et les images de synthèse se taillent la part du lion de l’animation.
Sensible et bienveillant, Wardi prouve que, quelle que soit la région du monde dans laquelle on vit, les histoires des peuples se rejoignent, car connaître l’histoire de ses semblables impose de déjà connaître sa propre histoire : celle de sa famille.